Jobs d’été : à quel âge et dans quelles conditions ?

Baby-sitting, centres de loisirs, hôtellerie-restauration, tourisme, travaux saisonniers agricoles, commerce… La fin de l’année scolaire approche et vous êtes à la recherche d’un job d’été pour financer vos études ou vos vacances ?
Vous pouvez travailler dès 16 ans avec l’autorisation écrite de votre représentant légal. Le travail peut toutefois être autorisé à partir de 14 ans, mais des règles particulières doivent alors être respectées. Dans les faits, les employeurs recrutent davantage les jeunes de plus de 18 ans.

Le salaire est versé chaque mois avec un bulletin de paie. Il est au moins égal au Smic pour les 18 ans et plus, sauf convention collective plus favorable. La rémunération minimale versée aux mineurs ayant moins de 6 mois d’activité professionnelle est de 80 % du Smic pour les moins de 17 ans et de 90 % du Smic pour les jeunes de 17 à 18 ans. Depuis le 1er janvier 2024, le montant du Smic est de 11,65 € bruts de l’heure, soit 1 766,92 € bruts par mois sur la base de 35 heures hebdomadaires.

Si vous avez moins de 18 ans, vous bénéficiez de protections particulières :
durée maximale de travail : entre 14 et 16 ans, pendant les vacances scolaires, vous ne pouvez pas travailler plus de 35 heures par semaine ni plus de 7 h/j,
vous ne pouvez pas travailler la nuit,
vous n’avez pas le droit de faire certains travaux : les mineurs de 14 à moins de 16 ans travaillant pendant leurs vacances scolaires ne peuvent être affectés qu’à des travaux légers.
Un site internet dédié aux jobs d’été donne accès à toutes les informations pratiques à connaître https://www.jobs-ete.com