Espaces verts

Fleurissement

Pour maintenir un environnement propre et agréable où il fait bon se promener,
les massifs et ensemble fleuris sont régulièrement renouvelés.
La commune est engagée depuis 2012 dans le « zéro phyto », dans le but de préserver les milieux naturels et la santé de chacun.
Cette démarche est essentiellement basée sur l’évolution des mentalités. La présence de végétation spontanée ne
doit pas être synonyme de manque d’entretien mais d’entretien raisonné.
En attendant la mise en place d’un plan de gestion différencié municipal, certaines expérimentations sont réalisées
:

  • paillage des massifs,
  • tontes raisonnées
  • implantation de plantes couvre-sol en pieds d’arbres.

Le paillage
Technique qui consiste à recouvrir le sol de matériaux organiques ou minéraux. Elle permet de maintenir l’eau dans le sol, d’éviter les blessures aux pieds de l’arbre, d’isoler le sol, de limiter l’apparition des adventices et le désherbage. Elle améliore la structure du sol en activant la vie souterraine.

Zéro Phyto

Jugés longtemps indispensables, les pesticides sont désormais au centre des préoccupations environnementales. Les substances toxiques des produits phytosanitaires présentent un risque pour l’homme et les écosystèmes. Elles se retrouvent dans les rivières et nappes souterraines et ont des effets graves sur la santé. La responsabilité de chacun est donc engagée.

Depuis 2012, la ville s’est engagée dans une démarche écologique, et depuis 2016, a mis en place le « zéro phyto » avec des solutions alternatives dans la gestion et l’entretien de tous ses espaces évitant ainsi l’usage de pesticides :

  • Gestion préventive avec l’utilisation de paillage, de couvre-sol, de plantes grasses rases, de fleurs sauvages…
  • Gestion curative avec le désherbage manuel ou mécanique… à l’aide de binette et d’une machine permettant de désherber mécaniquement les trottoirs et caniveaux.

Les méthodes employées sont ainsi respectueuses de la biodiversité et de la ressource en eau laissant place à une végétation plus spontanée.

Dans la conscience collective, la présence de ces plantes spontanées sur le territoire urbain évoque le manque d’entretien. L’objectif pour la ville est de composer avec la nature au lieu de lutter contre, en appréciant et acceptant un paysage naturel spontané et moins maîtrisé au sein de l’espace public.

Et si, vous aussi, vous passiez à un mode de jardinage écologique ?

Plus d’infos sur https://www.parc-naturel-chevreuse.fr